Camp de prisonniers de guerre de Quedlinburg

Accueil

 

Le camp

L'arrivée

La vie au camp

L'intérieur

La monnaie

La nouriture

L'hygiène

Les corvées

La correspondance

Les Loisirs

Relations entre prisonniers

La maladie

La mort

 

Les gardiens

 

Les prisonniers

Les nationalités

Portraits

Liste patronymique

 

Le journal de camp "Le Tuyau"

 

Le rôle économique du camp pour la ville

 

Galerie photos

 

Remerciements

 

Où chercher?

 

Contact

 

La monnaie

Il y avait dans le camp, une monnaie spécifique. Cela permettait aux autorités de prendre un pourcentage lors du change. Mais c'était surtout une façon de s'assurer contre les évasions: comment acheter avec de la monnaie qui n'a pas cours en dehors du camp?

Voici quelques exemples de billets. Ils vous sont présentés par ordre croissant (du pfennig au mark).

Afin de permettre à chacun de comprendre, j'ai traduit ce qui est écrit sur ces billets:

Mannschatsgefangenenlager : camps d'hommes de troupe prisonniers,

Der Kommandant : le commandant

Dieses Lagergeld gilt nur als Zahlungsmittel im Lager und bei den für Arbeitskommandos bezeichneten Verkaufsstelen. Einlösung erflogt nur durch das Gefangenelager Quedlinburg : Cet argent de camp n'est un moyen de payement en vigueur que dans le camp et dans les points de vente qualifiés pour les commandements de travail. Le rachat n'a lieu que par le camp de prisonniers de Quedlinburg

Scheine, bei denen die Nummer ganz oder teilweise fehlt, werden nicht eingelöst : Les billets, sur lesquels le numéro manque tout à fait ou en partie, ne sont pas rachetés.

 5 pfennig

10 pfennig

10 pfennig est le prix d'un numéro du journal "Le Tuyau" ou d'une portion de pain (500 grammes environ) lorsqu'il est au prix bas.

50 pfennig

1 mark

5 mark

Pour information, le salaire moyen d'un prisonnier travaillant varie de 70 pfennig à 1mark et 50 pfennig par jour mais il arrive qu'il soit plus élevé.

 

 

© Davye CESBRON

contact@camp-de-quedlinburg.fr