Camp de prisonniers de guerre de Quedlinburg

Accueil

 

Le camp

L'arrivée

La vie au camp

L'intérieur

La monnaie

La nouriture

L'hygiène

Les corvées

La correspondance

Les Loisirs

Relations entre prisonniers

La maladie

La mort

 

Les gardiens

 

Les prisonniers

Les nationalités

Portraits

Liste patronymique

 

Le journal de camp "Le Tuyau"

 

Le rôle économique du camp pour la ville

 

Galerie photos

 

Remerciements

 

Où chercher?

 

Contact

 

L'intérieur

Une baraque de 750 m² était faite pour contenir de 210 à 250 prisonniers. Chaque prisonnier avait en moyenne 10m². Ce chiffre a soudainement baissé en 1918 pour arriver à 2m² par prisonnier.

La baraque était divisée en deux partie: la A et la B. Ainsi, nous obtenons par exemple pour la première compagnie, les baraques 1A, 1B, 2A, 2B, 3A, 3B, 4A, 4B, 5A, 5B, 6A, 6B.

Le mobilier était constitué d'une paillasse par prisonnier mais également de :" Au mur deux planches avec quelques menus objets de toilette, au milieu une table avec deux bancs..." Extrait du Tuyau n°2, page 5 (22 juillet 1915)

Intérieur d'une baraque

Le chauffage fut assuré par des poêles en fonte. Ces poêles servirent aussi à la cuisine comme l'explique ce témoignage du soldat Chausson au sujet du camp de Quedlinburg: "Lorsqu'on installa des poêles dans la baraque, cela nous a permis grâce aux colis reçus de la France d'améliorer nos repas. Et lorsqu'on rentrait dans nos logements, on était surpris de sentir des fumets agréables, comme dans une cuisine de grand hôtel."

 

 

© Davye CESBRON

contact@camp-de-quedlinburg.fr