Camp de prisonniers de guerre de Quedlinburg

Accueil

 

Le camp

L'arrivée

La vie au camp

L'intérieur

La monnaie

La nouriture

L'hygiène

Les corvées

La correspondance

Les Loisirs

Relations entre prisonniers

La maladie

La mort

 

Les gardiens

 

Les prisonniers

Les nationalités

Portraits

Liste patronymique

 

Le journal de camp "Le Tuyau"

 

Le rôle économique du camp pour la ville

 

Galerie photos

 

Remerciements

 

Où chercher?

 

Contact

Où trouver des informations sur un aïeul qui a été fait prisonnier durant la Grande Guerre?

 

Cette page a été créée suite à de nombreuses demandes d'informations sur les pistes à suivre pour retrouver l'histoire d'un prisonnier de la Grande Guerre.

 

Il y a plusieurs pistes de départ à ne pas négliger:

Commencez par réunir toutes les informations que vous avez sur le prisonnier (photo, correspondance, livret militaire...)

Cherchez les actes de l'état-civil le concernant (acte de naissance, mariage et naissances d'enfants s'il y a, acte de décès)

Faite une copie du registre matriculaire (l'extrait le concernant). Ce précieux document se trouve aux Archives Départementales (série R) de son lieu de résidence lors de ses 20 ans. Il vous apprend notamment les régiments dans lesquels il a servi.

Interrogez vos anciens et/ou les descendants du prisonnier. Les anciens ont souvent bien des choses à dire. Même si ce ne sont que de vagues souvenirs, ils peuvent finalement s'avérer particulièrement utiles! Notez les donc.

A ce stade vous devriez avoir le nom d'un camp de prisonniers. Si ça n'est pas le cas, pas de panique! Il reste quelques solutions de rechange:

    5-A Consultez la Gazette des Ardennes (certaines AD ont des numéros). Il y a en effet des listes de prisonniers français.

    5-B Ecrivez au Ministère de la Défense:

Secrétariat d'Etat à la défense chargé des anciens combattants

Délégation à la mémoire et à l'information historique

37 rue Bellechasse

75700 Paris 07 SP

Tél. : 01 44 42 16 81

 

    5-C Dernier recours: la Croix Rouge. Attention, cette recherche est payante (comptez dans les 100 euros en moyenne). Donnez toutes les informations en votre possession sur le prisonnier recherché (nom, prénoms, parents, grade, régiments....)

Ecrivez soit par mail : dcuche.GVA@icrc.org,

soit par courrier:

Comité International de la Croix-Rouge

Division des Archives et Services de la Recherche

19, Avenue de la paix

CH - 1202 Genève

SUISSE

 

 

 

 

Vous avez le nom du (ou des) camp(s) par lequel (ou lesquels) votre aïeul est passé:

 

 

Regardez ce site:

http://prisonniers-de-guerre-1914-1918.chez.tiscali.fr/leslieuxdedetention.htm

Faites une recherche Internet. Attention, c'est à vous de choisir les mots clés susceptibles de vous donner la réponse que vous cherchez. Commencez par une recherche en français du type: camp + prisonniers + "noms de la ville où se situe le camp". Puis, essayez une requête en allemand du type: kriegsgefangenenlager + "noms de la ville où se situe le camp"

Ecrivez à l'hôtel de ville où se situait le camp. Peut-être ont-ils dans leurs archives des photographies du camp et/ou des informations nominatives.

Si vous avez la date à laquelle votre aïeul a été fait prisonnier, procurez-vous les Journaux de Marches et Opérations (JMO) de son régiment. Vous pourrez ainsi retrouverez les conditions dans lesquelles il a pu être capturé.

Les JMO se trouvent au SHAT (Service Historique de l'Armée de Terre) : http://jomave.chez.tiscali.fr/adgenweb/shat.html .

Faites tout de même une recherche Internet, il est possible que quelqu'un ait en sa possession les JMO du régiment et à la date qui vous intéressent.

5° Laissez des messages sur des forums tels que genemil : http://fr.groups.yahoo.com/group/genemil/

ou histoforums : http://www.histoforums.org/histoforums/pgm/index.php

 

Votre aïeul est mort en captivité

Dans ce cas très spécial, il faut avouer que la recherche est plus aisée.

Il vous faut vérifier sa fiche sur le site Internet "Mémoire des Hommes" : http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/  (dans Mort pour la France 1914-1918, faites une recherche)

Pour savoir où son corps a été inhumé, regardez sur le site de "Sépultures de Guerre" : http://www.sepulturesdeguerre.sga.defense.gouv.fr/ (dans recherche de sépultures) en sachant que la plupart des prisonniers décédés en captivité ont été inhumés (dans les années 1925-1926) dans des Nécropoles Nationales (la majorité à Sarrebourg en Moselle). Si le prisonnier recherché n'apparaît pas il est fort probable que sa dépouille ait été récupérée par sa famille. Dans ce cas, faites une recherche dans les cimetières des communes où il a vécut.

 

En bref

Il s'agit d'une véritable enquête. Soyez donc rigoureux, notez tout, ne négligez aucune piste.

La patience est aussi de rigueur. Il faut savoir que certaines réponses (comme celles du CICR ou du Ministère de la Défense) prennent plusieurs mois (3 mois en moyenne).

La politesse envers les gens qui vous aident est également très importante. Plusieurs personnes peuvent interroger la même personne. Il est donc important de laisser un bon souvenir et de remercier ceux qui nous aident.

Le partage des informations est primordial. Vous aimez trouver rapidement les informations qui vous intéressent? C'est aussi le cas de la plupart des personnes. Mettez donc à disposition vos résultats et votre expérience!

Dans tous les cas, si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter.

Bon courage!

 

 

© Davye CESBRON

contact@camp-de-quedlinburg.fr