Camp de prisonniers de guerre de Quedlinburg

Accueil

 

Le camp

L'arrivée

La vie au camp

L'intérieur

La monnaie

La nouriture

L'hygiène

Les corvées

La correspondance

Les Loisirs

Relations entre prisonniers

La maladie

La mort

 

Les gardiens

 

Les prisonniers

Les nationalités

Portraits

Liste patronymique

 

Le journal de camp "Le Tuyau"

 

Le rôle économique du camp pour la ville

 

Galerie photos

 

Remerciements

 

Où chercher?

 

Contact

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site du camp de prisonniers de guerre de Quedlinburg

Quedlinburg

Quedlinburg est une ville d'Allemagne située en Sachsen-Anhalt, blotties au pied du Harz.

Elle compte aujourd'hui 28 000 habitants.

Son histoire est très riche. Lors de fouilles archéologiques, il a été démontré que des hommes préhistoriques y avaient vécus. Des sites de l'âge de bronze et du fer ont aussi été retrouvés dans la région proche de Quedlinburg. Dès le Moyen-Âge elle devint une ville commerçante et prospère. Classée patrimoine culturel mondial par l'UNESCO, avec 1200 maisons à colombages et deux de ses églises, Quedlinburg est un exemple exceptionnel de ville européenne médiévale.

Voici une petite localisation de la ville où était le camp de prisonniers qui nous intéresse.

 

Pour situer plus précisément Quedlinburg (par rapport à Berlin, Magdeburg ou Leipzig), regardez la carte ci-contre. La ville est entourée en rouge.

 

 

Les fouilles en Allemagne

La construction prochaine d'une nouvelle autoroute, la B6n, a quelque peu changé l'histoire de la ville. En effet, avant toute construction de la sorte, des fouilles archéologiques sont mises en place.  C'est grâce à ses fouilles que Quedlinburg retrouve jour après jour, des parties de son passé. Monument du camp

En mars 2004, sous la houlette de Volker DEMUTH, les archéologues se chargeaient de fouiller un nouveau site: celui du Ritteranger (littéralement 'pré du chevalier'). Ce lieu avait été choisi en raison de la présence d'un monument qui expliquait qu'un grand camp de prisonniers de guerre avait existé à cet endroit.

Normalement, les archéologues ne font pas de recherches sur un sujet aussi récent. Le camp de prisonniers est un cas très spécial. Il faut en effet noter qu'il a été rasé dès le départ des prisonniers car il était un nid à poux, punaises et autres vermines. De plus, peu de documents existent sur lui. Chose qui peut paraître étonnante puisqu'il s'agit de l'histoire moderne, il était très difficile (voir impossible) de savoir quel était le mode de vie des captifs.

Leurs recherches éclairent donc nombres de points et s'avèrent parfois surprenantes.

 

 

Plan des fouilles

Pour aller sur le site officiel du service archéologique, suivez ce lien: http://www.archlsa.de/funde-der-monate/08.04/Fund%20des%20Monats%20August%202004_frz.htm page traduite en français

 

Localisation du camp - Source: http://quedlinburg.speedmap.de/

 

 

Voici la localisation exacte de l'endroit où se situait le camp et où se sont déroulées les fouilles.

 

 

Les découvertes

 

Nous n'avons que des informations partielles avec notamment un 'arrêt sur image' le 15 janvier 1917. En effet, à cette date, ce camp de prisonniers de guerre a été visité par des délégués du gouvernement espagnol. Lire le rapport (retranscrit par Laurent Battut).

 

Toutefois, une grande chance pour nous est l'existence, à partir de juillet 1915, dans ce camp, d'un journal fait par et pour les prisonniers français. Il s'agit du "Tuyau".

A ce sujet, je remercie Monsieur Gaston d'avoir eu la gentillesse de nous communiquer sa collection.

C'est Monsieur Battut Laurent qui m'a fait parvenir les copies des numéros par voie postale.

Afin de rendre la description de la vie au camp un peu plus réaliste, je m'appuie sur certains articles du "Tuyau" (cités directement dans le texte ou liens à suivre).

 

© Davye CESBRON

contact@camp-de-quedlinburg.fr